Bien choisir son portail battant

Portail en battant bleu

Le portail battant est le type traditionnel de portail. Composé de deux vantaux qui s’ouvrent à l’intérieur ou à l’extérieur, c’est également l’un des deux types de portails les plus fréquemment installés par les propriétaires. Il faut reconnaître que ce type de portail offre de nombreux avantages en plus d’être personnalisable presque à l’infini. Toutefois, choisir son portail battant ne se fait pas au hasard, il faut tenir compte d’un certain nombre de critères.

Quels matériaux pour votre portail battant ?

La menuiserie de votre portail sera en fonction du style de votre bâtiment, mais également en fonction du niveau de sécurité recherché et bien d’autres paramètres. En effet, chaque matériau a ses avantages et ses inconvénients.

Le bois : c’est le matériau traditionnel du portail. Il apporte un côté naturel et rustique à votre entrée. Facile à personnaliser, aussi bien dans la forme que dans les coloris, le bois nécessite cependant un entretien régulier pour conserver son charme longtemps.

Le fer : il est également très apprécié pour sa robustesse et ses nombreuses possibilités de personnalisation. Toutefois, l’inconvénient majeur avec le portail en acier est l’oxydation, sans oublier son poids. Il nécessite donc des couches régulières d’antirouille, voire une motorisation.

Le PVC : très facile d’entretien, ce matériau offre moins de possibilités de personnalisation que le bois et le fer. On lui reproche entre autres son manque de solidité.
L’aluminium : comme le PVC, c’est un matériau moderne très apprécié pour ses nombreuses qualités. Il permet de créer des portails très esthétiques et résistants à la fois. Moins lourd que le fer, il ne nécessite pas de motorisation, mais cette dernière peut être envisagée si vous le souhaitez.

La motorisation

Votre portail battant peut être motorisé. Cependant, il existe plusieurs types de motorisation et le choix se fera en fonction de plusieurs critères notamment la configuration des lieux, le matériau du portail ou encore votre budget.

  • La motorisation à vérins : qu’elle soit électrique, pneumatique ou hydraulique, cette forme de motorisation nécessite l’intervention d’un professionnel. Par ailleurs, elle est déconseillée pour les portails en aluminium, en PVC ou en bois.
  • La motorisation à bras : c’est l’une des solutions les plus simples à installer. Les vantaux sont ouverts et fermés par des bras hydrauliques ou électromécaniques.
  • La motorisation à roue : généralement peu chère, ce type de motorisation est recommandé si votre entrée est en pente ou déformée.
  • La motorisation enterrée : son installation nécessite des travaux de maçonnerie. Elle offre une meilleure sécurité, mais c’est également la plus chère.
  • La motorisation intégrée : elle est déjà installée sur le portail au moment de l’achat de ce dernier.

Enfin, si vous envisagez d’installer un portail battant la première étape de votre projet consiste à faire appel à un professionnel proche de chez vous pour un devis personnalisé dans les plus brefs délais.

Pour en savoir plus :

Articles en relation